La projection sera suivie d’un débat avec un expert.

Hong Kong

2013, 90 min

Documentaire

Réalisation:  Louisa Wei/魏时煜

Sally Ng (伍錦屏), Siu Yin Fei (小燕飛), Margareta Ma (馬金鈴)

Chinois sous-titré anglais

Aussi surprenant que cela puisse paraître, la première réalisatrice du sud de la Chine était originaire de San Francisco et était ouvertement lesbienne. Esther Eng (1914-1970) était une véritable précurseur. Elle dirigea avant, pendant et après la Seconde Guerre Mondiale 11 films en cantonnais, cinq en Chine, trois en Californie, un à Hawaï et un à New York. Dans son film Golden Gate Girl (1941), elle a permis à Bruce Lee de faire ses débuts alors qu’il n’avait que quelques mois. Esther Eng a ouvert au moins quatre restaurants à New York, dont le Esther Eng Restaurant, un restaurant gastronomique de très bonne réputation, comptant dans sa clientèle Marlon Brando et Tennessee Williams. A son décès en 1970, le New York Times et Variety ont consacré à Esther Eng une nécrologie.

La directrice du film, Louisa Wei s’est basé à la fois sur une documentation en chinois qu’en anglais. Les deux films existants sur Esther Eng, des longs métrages ainsi que 8 films et 6 albums privés ont été utilisés pour dresser le portrait d’Esther Eng. Le film Golden Gate Girl est une représentation fidèle de la vie de la réalisatrice pionnière Esther Eng, son attachement à une multiplicité de pays, son influence multiculturelle et sa transsexualité.